Comment avoir une conversation captivante et éviter les blancs ?

Quand un silence gênant s’installe au milieu d’une conversation avec une fille, immédiatement la sonnette d’alarme s’active dans votre tête. La panique vous envahit. Vous vous mettez à douter de vous et entendez raisonner votre petite voix intérieure « il ne se passe rien, elle doit me trouver ennuyeux à mourrir. Qu’est-ce que je fais ? Trouve quelque chose, trouve quelque chose, trouve quelque chose ».

Alors face à cette situation, qui malheureusement se produit avec chacun de vos rencards, vous n’avez trouvé que deux solutions.

Parler sans discontinuer et n’interrompre votre discours que pour reprendre votre souffle ou bien éviter tout simplement de vous retrouver en tête à tête avec une femme. Deux solutions radicales et efficaces mais qui sont loin d’être idéales.

 

 

 

 

Introduction

 

Apprenez à captiver les femmes et éviter les blancs dans la conversation

Si vous réagissez ainsi, votre principal problème est en réalité (roulement de tambour…) la gestion catastrophique de votre stress et votre manque criant de confiance en vous.

Arrêtez de chercher absolument à vous rendre intéressant pour les autres. Vous n’avez pas besoin de vous forcer pour susciter leur curiosité. En plus, dès lors que vous surjouez les choses, ça se ressent et vous manquez complètement votre effet. Monopoliser la parole pour montrer que vous êtes une source intarissable de distraction est donc contreproductif.

Si vous vous demandez comment vous détendre, prendre confiance en vous et par la même occasion apprendre à avoir une conversation passionnante avec une femme ? La réponse est simple.

Mettez en applications les conseils que je vous donne dans cet article et vous obtiendrez toute son attention.

 

 

 

1 • Choisissez un bon sujet de conversation

 

 

• Vivez des expériences intéressantes

 

Vivez des expériences intéressantes, afin d’avoir des histoires exceptionnelles à raconter à propos de votre vie.

Si vous avez toujours rêvé de sauter en parachute, faire de la plonger sous-marine ou du deltaplane, c’est l’occasion de vous y mettre.

Vous ne vous sentez pas l’âme d’un aventurier intrépide ?

Pas de panique, vous pouvez aussi vivre des choses extraordinaires dans votre quotidien. Partir en vacances, aller au musé, aller au cinéma, écouter de la musique, lire des livres, vivre vos passions, suivre l’actualité, vous investir dans votre travail, rencontrer de nouvelles personnes et sortir avec vos amis sont parfois de véritables aventures en soi.

 

 

• Parlez de sujet superficiels

 

Les histoires exceptionnelles c’est bien mais pour engager une conversation rien de mieux que de parler de la pluie et du beau temps ! C’est une excellente entrée en matière pour faire connaissance avec une inconnue. Alors, ne vous sentez pas mal à l’aise ou idiot de parler de sujets superficiels.

Mettez-vous à la place de la femme avec qui vous discutez. Peut-être, angoisse-t-elle, elle aussi, à l’idée de paraître stupide et de ne rien avoir d’intéressant à dire ?

En parlant de sujets funs et légers, vous lui enlevez une épine du pied. Vous mettez tout le monde à l’aise et balayez au loin la pression que vous vous infligez tous les deux de vouloir vous rendre absolument intéressant l’un pour l’autre.

Un peu de légèreté dans ce monde de brut, ça fait du bien ! 

 

 

• Parler de sujets positifs

 

Quoi qu’il en soit, parlez toujours de sujet positif et constructif. Une femme ne se souviendra pas de ce que vous lui avez dit, par contre elle se souviendra de ce que vous lui avez fait ressentir. Et j’ai un scoop pour vous : personnes n’aiment ressentir des émotions négatives.

Vous n’avez pas apprécié votre plat ? Au lieu de lui partager votre mécontentement, faites-lui plutôt remarquer à quel point le vin est bon.

 

 

• Faites la parler d’elle

 

Généralement, tout le monde aime parler de soi. Parlez de ce qui intéresse la majorité des femmes pour essayez de la cerner (les relations hommes/femmes, les voyages, l’art, la musique, le cinéma, les actus people, le développement personnel, la psychologie…).

Utilisez votre sens de l’observation et votre empathie pour lui poser des questions pertinentes qui vont l’amener à se dévoiler un peu.

Vous avez repéré qu’elle avait une démarche cadencée ? Un peu comme si elle se passait une musique dans la tête ? Vous pouvez lui faire la remarque. « Je suis sûr que tu as déjà fait de la danse. Ça se voit à ta manière de marcher. »

De cette manière vous pouvez essayer de déterminer ces centres d’intérêt. Elle prendra certainement beaucoup de plaisir à partager avec vous ses passions et ses projets.

 

 

• Cherchez des points communs

 

En vous intéressant à ses centres d’intérêt, vous vous apercevrez peut-être que vous avez des points communs.

Trouver un sujet de conversation qui vous passionne tous les deux et enrichissez la discussion d’anecdotes et de questions personnelles. Ne cherchez pas à coller à son point du vue pour autant. Gardez votre esprit critique, la conversation n’en sera que plus intéressante.

L’avantage de partagez des points communs, c’est que vous trouverez plus facilement une idée de rendez-vous futurs.

Après tout, si vous vous découvrez tous les deux, une passion commune pour le lancer de couteaux, c’est tout à fait légitime de vouloir mettre en pratique vos talents respectifs lors d’un futur rendez-vous…

 

 

• Parlez du contexte

 

Vous ne savez toujours pas de quoi parlez, vous ne vous êtes finalement pas trouvé de points communs ?

Parlez de ce qui vous lie en cet instant présent.

Vous êtes dans un bar ou un restaurant ? Moquez-vous (gentiment) des gens qui vous entourent, échangez sur vos bars préférés, vos bières préférées, vos rencards réussis ou ratés. Cette technique vous permet de vous placer dans la position où vous êtes avec elle contre le monde.  Une situation qui vous permet de partager un moment de complicité.

Finalement, vous verrez que vous avez au moins un point commun, c’est l’instant présent que vous partagez ensemble.

 

 

• Évitez les sujets polémiques

 

La religion, la politique, l’éducation, l’argent… sont des sujets de conversation que vous devez bannir de votre répertoire. Surtout lors d’un tête à tête romantique ! Ce sont des sujets beaucoup trop clivant pour être abordés dès les premières minutes d’une rencontre. Même si vos intentions sont louables et même si vous pensez partager la même opinion, comme elle ne vous connaît pas, elle pourrait mal interpréter votre point de vue et vous prendre en grippe.

Alors évitez de déchainer les passions si vous ne voulez pas faire une sortie de route précipitée et choisissez d’autres sujets de conversations plus appropriées pour faire connaissance.

 

 

• Évitez de trop vous confier

 

Petite précision à l’attention des aficionados de la friendzone. Certains d’entre-vous confondent rendez-vous galant et séance chez le psy. Pour cette raison je pense qu’il est d’utilité publique de vous prévenir que trop vous confier vous mènera droit dans un mur.

Quand vous essayez de séduire une femme, vous êtes là pour vous vendre. Ni plus ni moins. Ce n’est pas le moment de lui révéler tous vos défauts de fabrication. Genre « ma mère m’a dit que j’avais mis cinq ans avant de devenir propre » ou « Quand j’étais ado, j’avais vraiment des difficultés à plaire aux filles parce que j’étais gros et j’avais des boutons. Du cou j’ai accumulé beaucoup de retard dans ce domaine. »

Je suis désolée de vous le dire mais personne n’a envie de se faire refourguer de la camelote. Oui ! même mère Théréza. Surtout mère Théréza.

Vous êtes ce que vous êtes, évitez simplement de porter vos casseroles comme un étendard (en plus, ce n’est pas très pratique).

 

 

• Évitez de partir dans un long monologue

 

Évitez de parler continuellement de vous-même et de monopoliser toute la conversation. Si vous la voyez regarder sa montre ou jeter un oeil en direction de la sortie de secoure c’est qu’elle commence à se demander quand ce supplice se terminera. Ce n’est pas bon pour vous.

Respectez son temps de parole et imposez-vous le silence quand elle parle. Même si vous avez des tas de choses intéressantes à dire, laissez-lui le temps d’exprimer son point de vue.

Sinon, à quoi bon discuter avec quelqu’un si c’est pour parler tout seul ?

 

 

• Évitez de la complimenter sans arrêt

 

D’ordinaire, faire un compliment est un bon moyen de se faire apprécier de quelqu’un qu’on ne connaît pas. Mais pour séduire une femme, il vaut mieux éviter ou le faire avec parcimonie, au risque de passer pour un homme complètement needy.

C’est-à-dire un homme qui a besoin d’une femme pour se sentir bien et qui est prêt à se transformer en paillasson pour lui plaire. Si malheureusement c’est votre cas, utilisez cette astuce pour changer. Parce que c’est pas du tout, mais alors pas du tout sexy.

Une femme préfèrera largement un homme indépendant, qui a ses propres idées et n’est pas prêt à tout pour la séduire. Sans vous transformer en pur c*nnard, montrez-lui simplement que vous n’avez pas BESOIN d’elle mais que vous avez ENVIE d’elle.

 

 

 

2 • Participez activement à la discussion

 

 

• Pratiquez l’écoute active

 

Lorsqu’elle parle, n’oubliez pas de ponctuer vos silences par des « hein hein, ok, super, whoa » ou par un subtil mouvement de sourcil (l’air de dire « Ah ? Tiens ! »). C’est ce que l’on appelle l’écoute active. C’est une façon de signifier votre intérêt et de l’encourager à poursuivre.

Vous en êtes souvent moins conscient mais la synchronisation de votre langage non-verbal (c’est-à-dire, le fait de mîmer ses gestes…) est aussi une manière de communiquer votre intérêt.

Faites le test la prochaine fois que vous serez en rendez-vous amoureux. Si vous êtes captivé par son récit, vous imiterez naturellement ses gestes. Par exemple, lorsqu’elle reprendra une gorgée d’eau, vous porterez spontanément votre verre d’eau à vos lèvres une demi-seconde plus tard.

Attention ! Si vous ne l’imitez pas, elle le remarquera inconsciemment, à un moment ou un autre. Elle pourrait alors se demander si vous vous ennuyez, si vous êtes contrarié ou soucieux. Cela pourrait devenir gênant au point de vous poser la question « Est-ce que tout va bien? Tu sembles distrait ».

Alors restez attentif, souriez et regardez là régulièrement dans les yeux quand elle vous parle. Je sais que c’est dure, mais essayez de vous concentrer sur ce qu’elle dit plutôt que de commencer à l’imaginer nue.

Parce que oui… les femmes le remarquent.

 

 

• Posez des questions ouvertes

 

Une question ouverte, c’est une question à laquelle elle ne pourra pas se contenter de formuler une réponse binaire (oui ou non). Elle sera obligée de formuler une réponse complète (sujet + verbe + complément…). Ce qui vous permettra, à tous les deux, de relancer et enrichir la discussion.

Préférez « Qu’est-ce que tu as fait de beau ce week-end ? » à « Tu as passé un bon week-end ? »

 

 

• Formulez des réponses riches

 

À l’inverse, si elle vous pose des questions fermées, ne vous contentez pas de répondre par un oui ou un non. Développez vos réponses, donnez-lui du grain à moudre. Sujet + verbe + complément, que diable ! Encore mieux, relancer la conversation !

À la question « Ça va ? » Vous pourriez répondre « Comme un lundi » mais vous ne le ferez pas, parce que grâce à cet article vous avez appris qu’il fallait mieux formuler des phrases complètes. Alors dorénavant vous répondrez « Aaah, comme un dimanche de mai ensoleillé, au bord de l’eau. Et toi alors ? Raconte-moi ton week-end. »

 

 

 

3 • Captivez la avec vos mots

 

 

• Maîtrisez l’art du story telling

 

On a tous un oncle qui, à chaque repas de famille, réussi à accaparer l’attention de son auditoire en racontant, pour la énième fois, comment il a failli rater l’amour de sa vie à cause d’une panne de réveil. Et même si intérieurement vous le jalousez de réussir aussi facilement à susciter un tel engouement pour une histoire aussi anecdotique, vous ne pouvez pas vous empêcher de rester suspendus à ses lèvres, comme hypnotisé.

C’est vrai, ce n’est pas juste. Vous, quand vous racontez une histoire, les gens baillent, regardent ailleurs et croisent les doigts pour que la chute arrive bientôt. Vous perdez votre public dans les détails et finissez par rire tout seul à vos propres blagues. Bref, c’est pathétique. Vous le savez, vous faites un bide à chaque fois.

Pourtant l’art du story telling, ça s’apprend. Et pour séduire une femme c’est un atout majeur.

Voici un petit guide qui vous aidera à mieux raconter vos histoires, blagues et autres anecdotes (retrouvez les étapes sur WikiHow) :

  • Suscitez son intérêt au détour d’une phrase.
  • Installez le décor pour qu’elle puisse se projeter dans l’histoire.
  • Créez du suspense pour la tenir en haleine.
  • Allez à l’essentiel pour ne pas la perdre dans des détails inutiles.
  • Restez logique jusqu’à la conclusion.

Et surtout, entrainez-vous ! Si certains savent aussi bien raconter des histoires c’est parce qu’ils les ont répétées des centaines de fois. Il n’y a pas de secret.

 

 

• Posez des questions What the F*ck!

 

Osez sortir du cadre solennel de la rencontre amoureuse. Posez-lui des questions atypiques qui amènent des réponses originales de sa part.

« Si tu gagnais un million au loto qu’est-ce que tu ferais de cet argent ? », « Quelle est la chose que tu détestes le plus manger ? », « Si tu étais coincée sur une île déserte quels sont les dix objets que tu aimerais avoir avec toi ? »

En posant ce genre de questions vous réveillez son âme d’enfant et l’emmener doucement vers le terrain glissant des questions polissonnes et plus intimes…

 

 

• Osez surprendre par des réponses What the F*ck!

 

À l’inverse, si elle vous pose une question, que celle-ci soit atypique ou banale, osez la surprendre par votre réponse. Racontez-lui des histoires à dormir debout. Faites là marcher.

« Mon âge ? En fait, j’ai 203 ans et demi, je viens d’une planète lointaine située au confin du système solaire. Je me suis téléporté ici il y a à peu près trente minutes, du coup je suis complètement jetlagué mais sinon ça va. Et toi ? »

Votre imagination est sans limite, profitez-en. Et puis c’est une très bonne tactique pour botter en touche quand vous ne voulez pas dévoiler tous votre jeu (vous n’avez peut-être pas envie de révéler votre âge tout de suite par exemple). Sortez votre carte Joker.

 

 

• Utilisez l’humour pour faire chavirer son coeur

 

Comme je le disais un peu plus haut une femme ne se souviendra pas des mots que vous avez échangés, elle se souviendra des émotions que vous lui avez fait ressentir. Utiliser l’humour est une excellente manière de lui faire ressentir de la joie, du bonheur et plein de bonnes choses.

Malgré tout, l’humour reste quelque chose de très subjectif alors prenez garde à ne pas la blesser au détour d’une phrase choc. Ne vous inquiétez pas je ne vais pas vous rédiger une dissertation sur l’éternelle question philosophique « Peut-on rire de tout? ». Je vais simplement vous conseiller d’éviter l’humour noir, le sarcasme et l’ironie lors d’un premier rendez-vous.

Préférez-leur l’autodérision et la taquinerie (cliquez ici pour apprendre à taquiner une fille), bien plus approprié à ce moment de séduction. Vous savez ce qu’on dit : femme qui rit…

…mange des babibels sous la pluie.

 

 

• Sexualisez la conversation

 

N’oubliez pas que c’est un rencard !

Pour éviter de passer pour le bon pote de service (et finir dans la friendzone), vous devez démontrer que vous êtes sexué quand vous parlez avec elle.

Sexualiser une conversation, c’est simplement créer une image érotique avec des mots (entre autre). C’est grâce à vos allusions, à vos sous-entendus et à vos jeux de mots sexy que vous quitterez définitivement la case « ami » pour rentrer dans la case « potentiel amant ».

Ce n’est pas un concept difficile à comprendre ou à mettre en place, mais ce qui freine beaucoup d’hommes, c’est surtout la peur de passer pour un pervers. À vrai dire, vous passerez pour un pervers UNIQUEMENT si vous en parlez sérieusement et si vous bafouillez, rougissez, tremblez, baissez les yeux… Bref, si vous n’assumez pas vos paroles.

Alors, détendez-vous et laissez libre cours à votre imagination. Et surtout, sachez restez ludique et léger.

Vous pouvez par exemple, sexualiser la conversation au détour d’une question What the F*ck : « Quelle est ta position préférée…(faites semblant de réfléchir) pour lire un livre ? ».

Ça marche aussi avec une réponse What the F*ck : « Qu’est-ce que j’ai fait de mon week-end ?

Je suis allé voir un concert de Jennifer Lopez, en tournée pour son nouveau spectacle. Elle m’a repéré dans le public et m’a proposé de boire un verre avec elle, alors j’ai accepté. On a échangé quelques banalités sur la pluie et le beau temps puis, je ne sais pas ce qui lui a pris, elle a renversé la table, m’a plaqué contre le mur et arraché tous mes vêtements.

Je sais, je sais, j’aurais dû la raisonner. Mais que veux-tu que j’y fasse ? Je suis tout simplement irrésistible…

Rassure-moi, tu n’as pas l’intention de faire la même chose ? » (en vous cachant derrière votre plateau à fromage).

Peu importe les bêtises que vous pouvez lui sortir, du moment qu’elle se fait une image érotique, qu’elle rigole et voit que vous êtes confiant, c’est bon. Vous avez réussi votre pari.

⇒ Pour en savoir plus, consultez cet article : Comment sexualiser une conversation ?

 

 

 

4 • Et surtout apprenez à contrôler et apprécier les silences

 

 

• Ne cherchez pas à les éviter

 

Oui, vous avez bien lu. Ne cherchez pas à éviter les silences.

Attention, j’ai dit silence pas blancs. Vous pensez que c’est la même chose ? Que nenni.

Un silence est un temps d’arrêt contrôlé, alors qu’un blanc (un silence gênant) s’invite dans votre discours comme un intrus, semant la pagaille dans votre tête.

Donc, ne faites pas l’erreur de vouloir absolument éviter les silences. Plus vous cherchez à les éviter, plus vous vous focalisez dessus, plus ils deviennent palpables et moins vous êtes dans l’instant présent. Résultat ? Votre probabilité de perdre vos moyens est très élevée, et c’est ainsi que vous enchaînez les silences gênants.

C’est en contrôlant votre discours et en le ponctuant de silences réguliers que vous éviterez de vous laisser déstabiliser par un blanc.

En plus, les silences sont utiles !

 

 

• Les silences sont utiles!

 

Le silence comme dans une partition musicale, joue un rôle-clef dans votre communication non-verbale. Il donne le rythme, ponctue, permet de respirer et digérer les quelques informations échangées.

Ce n’est pas un temps mort, c’est simplement une pause, un moment suspendu qui permet d’apprécier l’instant présent.

Il n’y a pas toujours besoin de paroles pour se comprendre. Dans une rencontre, les silences peuvent aussi être magiques et révélateurs d’une communion profonde entre deux personnes.

 

 

• Même si parfois ils sont traitres

 

Le silence est aussi un puissant révélateur de votre confiance en vous.

Si vous restez sans voix face à un silence gênant, votre corps, lui, ne se privera pas de laisser échapper un certain nombre d’éléments qui trahisse le fond de vos pensées. Comme si, désinhibé par l’absence de parole, votre langage non-verbal devenait soudainement plus bavard.

Vous rougissez, baissez les yeux ? Vous vous donnez une contenance en reprenant une gorgée d’eau ? Tous ces gestes trahissent votre anxiété encore plus efficacement que si vous portiez une pancarte « Je suis mal à l’aise ».

Ressaisissez-vous, relâchez la pression et recentrez-vous sur l’instant présent. Votre vie ne dépend pas de cette conversation.

Et apprenez une fois pour tout à maîtriser les silences pour ne plus les subir. Pour ça, j’ai deux astuces à vous donner…

 

 

• Laissez la relancer la conversation à votre place

 

Au lieu de relancer systématiquement la conversation, incitez la à parler, en évitant de répondre directement à la fin de ses phrases.

Vous remarquerez qu’elle poursuivra la conversation en essayant de préciser son point de vue ou de parler d’autre chose. Comme si elle était également gênée par ce silence soudain.

En vous efforçant de ne pas combler tous les silences, la conversation deviendra plus naturelle et vous apprivoiserez petit à petit votre peur des blancs dans la conversation.

 

 

• Et si vraiment rien ni fait, verbalisez le silence

 

Si vraiment vous ne trouvez plus rien à vous dire et que le silence devient de plus en plus pesant, il n’y a plus qu’une solution : le verbaliser.

« Whou, il m’intimide ce silence. On pourrait entendre une mouche voler …» Le fait d’expliciter la gêne vous permet de lever le silence. Oui, vous êtes comme tout le monde, un long silence vous gêne mais vous prenez l’avantage en choisissant de l’exprimer car une fois explicitée, la gêne installée par ce long silence, se lève presque aussitôt.

C’est une autre très bonne manière de reprendre le contrôle de la situation.

 

 

 

Ce que vous devez retenir

 

Détendez-vous, profitez du moment présent et amusez-vous.

N’essayez pas d’éviter les blancs.

Apprenez plutôt à contrôler et apprécier les silences.

Arrêtez de vous demander si elle vous trouve intéressant.

Intéressez-vous plutôt à elle.

Essayez de respecter un temps de parole équitable.

Cultivez-vous et restez curieux.

Efforcez-vous de toujours lui faire ressentir des émotions positives.

 

 

⇒ Pour allez plus loin et apprendre à maîtriser les silences, cliquez sur le lien : Décuplez votre pouvoir de séduction en maîtrisant… les silences

 

 

Connaissez-vous d’autres solutions pour avoir une conversation captivante et éviter les blancs ? Partagez vos astuces dans les commentaires !

 

 

Laisser un commentaire

L'adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués d'une astérisque sont obligatoires. *

love hgiugougoulg
: