L’effet miroir : qui se ressemble, s’assemble

On imite tout, tout le temps et tout le monde. C’est un processus automatique qui se produit spontanément et de manière inconsciente.

On a tendance à imiter les rires, les paroles, les accents, la vitesse d’élocution, la posture, les tics gestuels, la manière de s’habiller… Mais quel est la raison de cet étrange phénomène ?

 

 

 

1 • Imiter pour communiquer et créer du lien

 

• La première forme de communication des bébés

 

Notre cerveau est ainsi fait que, dès la première seconde de notre vie nous imitons les autres. L’imitation est même la première chose que font les bébés pour communiquer entre eux, lorsqu’ils ne savent pas encore bien parler.

Si vous observez des enfants de 2,3 ans jouer ensemble vous pourrez constater ce phénomène. Il suffit qu’ils aient des objets en deux exemplaires, trois exemplaires s’ils sont trois. Ils se mettent à faire les mêmes gestes, avec les mêmes objets, en se regardant mutuellement.

Celui qui est imiter est très fier de lui, il se sent valorisé, un lien d’amitié se crée avec ceux qui l’imitent et inversement s’est aussi très intéressant pour les autres qui par le biais de l’imitation, récolte de l’attention et de l’amour.

 

• Une manière de s’intégrer à un groupe

 

Une fois adulte on continu à se servir de l’imitation comme outil de communication.

On s’imite surtout pour :

  • créer du lien
  • entrer en contact
  • maintenir des relations positives avec les individus
  • signifier qu’on se comprend
  • signifier qu’on ne juge pas
  • éprouver de l’empathie
  • montrer qu’on a envie de les écouter,
  • mettre l’autre en confiance

L’imitation sert à appartenir à un groupe social et à maintenir une cohésion au sein de ce groupe, comme une colle qui permettrait aux individus de rester soudez, collez les uns avec les autres. C’est une façon non-verbale de dire « Je suis comme vous, je ressens la même chose ».

 

 

 

2 • La science, les neurones miroirs et l’empathie

 

• La découverte des neurones de l’empathie

 

Si l’humain est aussi doué en imitation, c’est que cette tendance serait inscrite au cœur de son cerveau. Il existe des neurones très particuliers et aujourd’hui bien connu qui rendent possible ce comportement.

En 1982, un chercheur italien, Giacomo Rizzolatti, découvre par hasard, qu’une partie du cerveau active lorsqu’un singe exécute une action, s’enclenche également lorsque un singe regarde un congénère produire la même action. Ces neurones ont été baptisés, neurones miroirs. Ils constituent les substrats de l’empathie, c’est-à-dire la capacité de ressentir les émotions d’autrui.

 

 

• La contagion du bâillement, un signe d’empathie

 

Les effets liés aux neurones miroir sont multiples. On peut le constater notamment en observant la contagion du bâillement. Lorsqu’on voit une personne bâiller, qu’il s’agisse d’un proche ou non, nous avons tendance à bâiller à notre tour. C’est un geste automatique et inconscient, difficile à réprimer. Même les aveugles réagissent aux bâillements, car le son suffit à le déclencher. En fait, la simple lecture d’un texte sur le bâillement suffit à le déclencher.

75% de la population est sensible au bâillement et 25% ne l’est peu ou pas. Les personnes qui y sont peu ou pas sensible ont ce qu’on appelle un défaut de lecture des émotions. C’est un signe qui trahit un manque d’empathie.

 

 

 

3 • Le mimétisme, n’est pas un automatisme pour tout le monde

 

 

• L’effet miroir et l’écoute active

 

Lorsque la synchronicité fait défaut dans une conversation, cela peu devenir un vrai frein à la communication. L’effet miroir est une façon de signifier son intérêt à son interlocuteur, un peu comme lorsqu’au téléphone, on ponctue nos silences par des « hein hein, ok, super, whoa ». C’est ce qu’on appelle l’écoute active. Si vous ne faites pas ces petits bruits, votre interlocuteur s’agacera et aura vite fait de demander « tu es encore là ? ».

L’imitation, tout comme l’écoute active, est un code qui signifie que tout se passe bien et qui invite l’autre à poursuivre la conversation dans les meilleures conditions. Dans le cas contraire, si l’un des deux n’imite pas l’autre, l’autre le remarquerait inconsciemment. Il pourrait alors se demander si son ami est contrarié, s’ennuie, est soucieux. Cela pourrait devenir gênant au point de devoir poser la question « Est-ce que tout va bien ? Tu sembles distrait ».

 

 

• L’effet miroir absent chez les autistes

 

Les personnes autistes ou ayant des difficultés sociales peuvent être moins susceptibles de manifester l’effet miroir, car elles peuvent être moins inconsciemment et consciemment conscientes des actions des autres. Ce facteur peut causer des difficultés supplémentaires pour ces individus, car sans cet effet de synchronicité, établir des liens avec d’autres personnes peut être plus difficile.

 

 

 

4 • Une technique de manipulation discrète et efficace

 

 

• Miroir, mon beau miroir, la stratégie commerciale des vendeurs !

 

Dès lors que l’on prend conscience que l’humain à tendance à imiter les autres. On peut être tenté de l’utiliser pour manipuler son prochain.

Cette stratégie est particulièrement utilisée dans le domaine du service ou du commerce car elle améliore les relations et les ventes d’environ une dizaine de pour-cent. Par exemple, copier le langage verbal du client en le citant ou répétant certains mots, est une amère subtile de le flatter. 

En général, on apprécie ce que l’on dit. Quand les autres nous citent, on apprécie d’autant plus. Lorsque la serveuse répète les mêmes thermes employés par les clients, alors ceux-ci, on s’en doute l’impression qu’elle les écoutes d’avantage, plus attentive. La probabilité que ceux-ci leur donnent un pourboire augmente et le montant de ceux-ci augmente aussi.

Le fait d’être imité par autrui nous conduit à évaluer plus favorablement la personne qui nous imite, on la juge plus amicale et plus proche de nous.

 

 

• Le mimétisme est une parade amoureuse

 

Et s’il y a un domaine dans lequel cet effet miroir nous intéresse tout particulièrement, c’est bien le domaine de la séduction.

Perper (1985) a observé des couples se former dans des bars de célibataires et a constaté, au fur et à mesure de l’interaction, une synchronisation des comportements non-verbaux émis par l’homme et la femme. Par exemple le fait de se caresser le menton, de bouger les mains et les bras, de toucher un objet, de baisser la tête, de sourire en même temps.

L’étude démontre que l’interaction de manière générale est perçue comme plus positive et le partenaire est perçu comme plus attirant. Les couples qui s’imitent plus ont davantage envie se revoir.

Chacun de deux se dit inconsciemment, puisque cette personne m’imite, ça veut dire qu’elle veut créer du lien avec moi, ça veut dire qu’elle me comprends, ça veut dire qu’elle ne me juge pas, ça veut dire qu’elle éprouve de l’empathie pour moi.

Je la trouve plus agréable, plus jolie, plus séduisante et j’ai davantage envie de la revoir, voir d’avoir une relation amoureuse avec elle.

 

 

• C’est la technique de winner pour aborder une fille

 

Plus intéressant encore, imiter le langage corporel de quelqu’un avant même d’entamer une conversation, est la meilleure manière de réussir son approche. Notre langage non-verbal « parle » pour nous. Par exemple, lorsqu’on danse avec un inconnu ou une inconnue, on se calque sur ses pas et son rythme, jusqu’à se qu’il ou elle se décide à nous demander « Salut, comment tu t’appelle? ». Nous avons initié l’interaction mais c’est l’autre qui a amorcé le dialogue.

Dans un sens, on peut dire qu’il est possible d’aborder quelqu’un sans dire un mot et ça arrive bien plus souvent que ce qu’on pourrait croire.

 

 

 

5 • Les astuces pour s’améliorer

 

 

Bien que la mise en miroir soit souvent un processus inconscient, il y a des choses que vous pouvez faire pour vous améliorer.

 

• L’observation de l’effet miroir chez les autres

 

Tout d’abord, observez l’effet miroir dans vos interactions quotidiennes, dans votre famille ou chez vos amis ou bien dans les films et les émissions de télévision que vous regardez. Vous vous apercevrez qu’en réalité, tout le monde imite tout le monde à longueur de journée et très souvent de manière inconsciente.

Les amis de longue date et les couples d’amoureux sont particulièrement synchronisés. Si vous vous rendez dans une zone publique peuplée, comme un parc, un centre commercial ou une rue animée, vous remarquerez souvent que les couples se reflètent les uns les autres lorsqu’ils interagissent. Observez ce phénomène, vous aidera à mieux le comprendre.

 

 

• Similarité et dissemblance

 

Ensuite, essayez de prendre conscience de l’effet miroir dans vos propres interactions. Repérer les moments où vous reflétez naturellement les signaux verbaux et non-verbaux de la personne avec qui vous êtes en interaction. Vous vous apercevrez aussi que l’on n’est pas toujours 100% physiquement synchronisé avec quelqu’un. Par moment, aucun des deux ne reflétera l’autre et c’est normale, car vous avez chacun votre propre personnalité et l’envie (inconsciente) de vous démarquer. La synchronicité est donc un subtil mélange entre similarité et dissemblance.

 

 

• Attention à ne pas devenir le clone des autres !

 

Dans tous les cas, attention de ne pas devenir le clone des autres. Le mimétisme est quelque chose que l’on fait inconsciemment normalement, il ne fonctionne que s’il est fait subtilement. Si vous vous concentrez trop dessus, vous allez vite être submergé et perdre le fils de la conversation. Et puis, si vous en faites trop, cela donne l’impression que vous êtes en train de tendre un piège, ou de vous moquer. On se méfie toujours des gens qui nous ressemble trop. Le résultat sera contraire à ce que vous voulez. Je vous invite à visionner l’extrait du film « Le coach ». Le personnage principal, Patrick Marmignon, imite le body language féminin de la femme qu’il veut séduire. La situation est comique et montre bien que la synchronisation est difficile à faire de manière consciente.

 

 

 

SOURCES

Le coach avec Jean-Paul Rouve, Richard Berry et Anne Marivin, 2008 (Film)

Le coach, (extrait youtube)

MirroringWikipédia

Tous des moutons, Spécimen (Emission)

Laisser un commentaire

L'adresse email ne sera pas publiée.Les champs marqués d'une astérisque sont obligatoires. *

love hgiugougoulg